25 - 29 mai

NS Lab 1

Entrée libre
HĂ´tel71, HEAT & H7
70—71 quai Perrache 69002 Lyon
mercredi 25 mai
10.30—00.00
Pendant 4 journées, ce programme proposera aux festivalièr·es une nouvelle expérience, complémentaire des autres programmes de Nuits sonores : rencontres, panels, workshops, formations & performances artistiques seront au rendez-vous chaque jour de 14h00 à 00h00 entre Hôtel71, H7 et HEAT.

NS Lab donnera la parole à des artistes mobilisé·es, à des scènes en luttes, de l’Est du continent européen jusqu’au Brésil. Au centre des discussions, une question principale : comment nos moyens d’actions culturels, outils et ressources, peuvent-ils rendre compte de réalités plurielles au sein d’un monde fracturé, produire de l’intelligence collective, des modèles alternatifs, de la solidarité, des incitations à l’action ?

Espace de dialogue, lieu de rencontre et d’empowerment : bienvenue à NS Lab.

talks & interviews

A destination des structures culturelles et sociales, Aura Burzynski présentera L’atelier des artistes en exil, ses activités, son développement territorial. Le workshop permettra également de donner des clefs de compréhension et de compétences pour identifier les besoins et monter un projet de coopération culturelle sur l’inclusion des artistes en exil visant les structures culturelles. Comment faire le lien entre des contextes nationaux et une thématique transnationale telle que l’exil et la migration ? Comment penser l’impact d’un projet européen pour qu’il puisse servir le développement d'initiatives au niveau territorial / local ?

En partenariat avec L’atelier des artistes en exil

L’atelier des artistes en exil (aa-e) se donne pour mission d’identifier des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, de les accompagner en fonction de leur situation et de leurs besoins, de leur offrir des espaces de travail et de les mettre en relation avec les réseaux professionnels (français et européen), afin de leur procurer les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer.

Intervenante : Aura Burzynski (L’atelier des artistes en exil)

S'inscrire : https://nuits.so/NSLab-workshops

Chaque début d'après-midi de NS Lab, un·e artiste de la programmation de Nuits sonores ou une personnalité du secteur artistique partage et commente ses influences musicales à HEAT. Une heure pour se plonger dans ses bacs de disques ou ses collections mp3, et une autre manière d'appréhender une sélection musicale, commentée et remise dans son contexte.

Avec : Nicola Cruz (artiste, EC).

Entre passé et présent, sonorités organiques et électroniques, local et global : c’est dans une constante dualité que l’univers de Nicola Cruz trouve son équilibre. Le producteur équatorien convie les rituels, les rythmiques et les instruments issus des traditions musicales sud-américaines pour déployer une musique teintée de spiritualité, où l’electronica rencontre le sitar, le siku et le balafron. Un voyage passionnant entre l’ancestral et le contemporain.

Pour aller plus loin : Livres, revues et fanzines sélectionnés en fonction des programmations de NS Lab, internationaux et locaux, à feuilleter ou acheter et partager, au Labo, petit bar concomitant de HEAT ! En partenariat avec la Librairie du Cours.

En partenariat avec la Librairie Descours et Yoshkä

Dans un contexte géopolitique actuellement tendu, de l’Afghanistan à l’Ukraine, des migrant·es de la Méditerranée aux déplacé·es climatiques, les migrations, qu’elles soient choisies ou subies, sont un fait social et un enjeu majeur de notre époque. Comment retranscrire un processus social, politique, philosophique comme celui des migrations au sein d’une création musicale ? Comment traduire le déplacement, le pas de côté, le croisement à la fois géographique et culturel ? En mobilisant l’intersubjectivité, c’est-à-dire la capacité à considérer la pensée d’autrui dans sa faculté de juger, la musique permet de déconstruire les stéréotypes liés aux migrations et exprimer les nuances des identités plurielles. Conférence organisée dans le cadre de la coopération européenne EU-MED.

Avec : Bawrut (artiste, IT), Diana Azzuz (artiste, UA), Mous Bahri (artiste, LB), Paloma Colombe (artiste, FR & DZ), modération : Amine Metani (Arabstazy, FR).

Dans le cadre de la coopération européenne EU-MED.*

Engagé dans la coopération européenne EU-MED* portant sur « la narration des migrations » European Lab s’attache à questionner les récits de migration, comment ils se composent, ce qu’ils produisent : compréhension ou peurs irraisonnées ? Comment faire entendre des récits mobilisateurs, lucides et inspirants qui contrecarrent les psychoses sécuritaires, replis identitaires et propos déclinistes ? Les dernières éditions d’European Lab, à Bruxelles et Paris, ont ainsi accueilli témoignages de parcours migratoires, histoires d’hospitalité, prises de paroles engagées, performances artistiques.

À Lyon, NS Lab propose d’analyser les récits de migration portés par des médias, de part et d’autre la Méditerranée, de la Tunisie à l’Est de l’Europe. Comment les mouvements de population, internes au continent africain (les plus importants) et aux frontières de l’Europe, sont-ils rapportés par les médias ? Par qui sont-ils produits, comment sont-ils perçus ? Autre enjeu : comment des personnes en situation de migration ou qui l’ont été peuvent-ils (re)prendre la main sur leurs propres récits en produisant des contenus médias voire en créant leur média, comme Guiti News ? Cela suppose, notamment, d’accueillir et accompagner les journalistes réfugiés à poursuivre leur métier malgré les obstacles, dont la barrière de la langue, et la précarité.

*Autres partenaires : Fondazione Giangiacomo Feltrinelli (IT), SOS Racismo Gipuzkoa Asociacion (ES), Agora Europe (FR), Amel France (FR), Universiteit Maastricht (NL).

Avec : Francesca Spinelli (VoxEurop, BE), Darline Cothière (Maison des journalistes, FR), Haifa Mzalouat (Inkyfada, TN), Hajar Drissi (Guiti News, FR), modération : Philippe Couve (Samsa, FR).

Radio Lab fait son grand retour à l’occasion de NS Lab ! Dans un cadre intimiste et convivial, le plateau radio accueille tout au long de l’événement plusieurs émissions et interviews en direct. Pensé en partenariat avec le média We are Europe et d’autres plateformes comme Resident Advisor ou des webradios partenaires qui diffuseront ses émissions, Radio Lab tend le micro à des artistes invité·es sur le festival Nuits sonores, ainsi qu’à des activistes, penseurs.euses et autres acteur·rices du monde culturel. Une façon d’explorer plus en profondeur certains des sujets abordés lors de NS Lab, et découvrir des artistes de Nuits sonores sous une autre facette.

En clôture de la première journée de NS Lab dédiée à la thématique des migrations, et notamment aux récits de migration portés par les médias, Rooh SAVAR reviendra sur son parcours de journaliste exilé en France, entrepreneur très actif dans le champs des médias, de la communication publique et de la veille sur l’intelligence artificielle, ainsi que sur ses engagements, à la présidence de SINGA Global. Né à Mashhad en Iran, Rooh SAVAR est un journaliste et blogueur engagé dans son pays. Féru de politique et de stratégie, il est également expert en communication publique. Après ses multiples expériences professionnelles en Iran, il se lance en 2009 dans une nouvelle aventure loin de sa terre natale et part s’installer à Paris.Dans sa nouvelle vie française, il est un entrepreneur pluridisciplinaire. Faisant le constat du manque d’informations fiables disponibles en français sur les affaires iraniennes, il fonde Lettres Persanes, un magazine culturel sur l'Iran, sa culture, sa société, son cinéma, ses arts et son Histoire. Créée en 2015, il est le principal média francophone consacré à l'Iran mais aussi à la diaspora iranienne. Il crée aussi en 2019 Jahan Info, une plateforme de veille de la presse par l’intelligence artificielle.

En parallèle, il assure la présidence de SINGA Global. SINGA est une communauté internationale de 50 000 membres présente dans 17 villes de 7 pays. Cette communauté ambitionne de construire une société riche de ses diversités, où chacun.e, quelle que soit son origine, peut réaliser pleinement son potentiel. En France, SINGA favorise la création de liens entre les personnes nouvellement arrivées (personnes réfugiées, demandeuses d’asile et immigrées) et les personnes locales (connaissant les codes culturels de la société d’accueil) dans le but de favoriser le développement du réseau social et professionnel de chacun, source de nombreuses opportunités (accès à la culture, à l’emploi, à la formation ou au logement par exemple). Rooh Savar est également le fondateur du projet Welcome Place, avec Kat Borlongan, ancienne directrice de la French Tech.

Avec : Rooh Savar (Singa), Gabber Modus Operandi

dj sets

Tous les sites principaux de Nuits sonores 2022 sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Billets à l'unité et Pass Days actuellement disponibles à la vente.